Marketing digital

Newsletter : un outil de marketing toujours efficace ?

article-linkeo-newsletter-webmarketing

Depuis l’effervescence de la communication BtoC sur les réseaux sociaux et une certaine prise de conscience écologique, l’envoi de newsletters peut paraître un peu dépassé. Pourtant, il reste un élément clé dans une stratégie de communication. 

Les internautes consultent leur courrier électronique presque à chaque connexion sur le web. Ils jonglent d’un réseau social à une boîte mail puis une autre. Cela représente de multiples occasions de communiquer avec eux ! 

En effet, pour acquérir de nouveaux clients ou les fidéliser, l’email est un outil marketing efficace et très puissant. Seulement, quelques rouages indispensables sont à maîtriser !

La clé du succès de vos newsletters : vos personas

La première étape est tout simplement de se mettre à la place du destinataire. Trop d’emails promotionnels généraux sont envoyés à d’énormes bases de contacts, avec l’idée que plus on cible large, plus on aura de chances de susciter l’intérêt. Ce sont ces types de stratégies qui rendent vos envois d’emails peu efficaces.

Plus votre message est personnalisé, plus vous avez de chances que votre newsletter soit pertinente.

Consultez notre article pour découvrir comment bien cibler votre ou vos buyers personas

Segmentez votre base de contacts en fonction de vos personas pour envoyer le bon message aux bons profils, et ce dès l’inscription. Cela évitera notamment que vos abonnés perdent l’intérêt qu’ils avaient en s’inscrivant à votre newsletter en recevant des messages qui ne les concernent pas vraiment. Vous limiterez ainsi les désinscriptions.

Cela vous permettra d’avoir un profil précis de votre destinataire et d’adapter au mieux votre message pour susciter une action de sa part. 

Quels résultats attendre vraiment de vos envois ?

Un bon taux d’ouverture est généralement compris entre 15 et 25 %. Quant à un bon taux de clic, il se situe autour de 3%.

Pour évaluer l’efficacité de votre envoi, il faut tracker tous les liens présents dans votre newsletter. On remarque que les personnes qui arrivent sur le site via une newsletter restent plus longtemps que la moyenne des internautes sur la page de destination. Ils visitent aussi plus de pages et enregistrent un taux de rebond plus faible. 

Vous pouvez aussi offrir des codes promos exclusifs à vos abonnés pour les remercier de vous suivre. Ainsi vous boosterez vos ventes en ligne ou physiques – en leur demandant de montrer le mail en magasin).

Mesurez ensuite les retombées en comparant le nombre de ventes générées, avec celle d’un code promo différent, véhiculé via d’autres canaux.

Est-il possible d’envoyer des newsletters via ma messagerie ?

S’il est techniquement possible de faire partir une campagne d’emailing de vos boîtes Gmail ou Outlook, nous vous le déconseillons fortement ! Il s’agit en effet de messageries mail personnelles et non de véritables outils marketing.

En envoyant un trop grand nombre de mails par ces messageries, votre newsletter pourrait arriver dans les spams. Cela pourrait aussi avoir des répercutions sur votre nom de domaine.

De plus, elles ne permettent pas d’avoir accès à des statistiques sur le comportement de vos destinataires une fois la newsletter envoyée. 

Quand envoyer ma newsletter ? 

En BtoB comme en BtoC, on recommande d’envoyer une newsletter entre 7h et 9h du matin ou à la rigueur sur la pause déjeuner. Cependant, en fonction de votre buyer persona, ceci peut changer ! On ne cible pas de la même manière un artisan et un restaurateur.

Des phases de tests et d’analyses des statistiques seront nécessaires pour définir les meilleurs créneaux d’envoi.

article-linkeo-newsletter-2022-webmarketing
Pour plus de conseils et d’astuces cliquez sur l’image !

Comment éviter d’être mis en spam ?

Plusieurs critères sont à respecter ou à optimiser pour ne pas atterrir dans la boîte d’indésirables de vos destinataires :

  • Evitez les objets de mail trop attractifs à connotation promotionnelle comme « gratuit », « offert », « gagnez », « vite » 
  • N’abusez pas des mots ou phrases écrits en majuscules et des points d’exclamation
  • N’importez pas d’image contenant votre texte car les filtres anti-spams ne sauront pas ce que votre mail contient.

Mais une fois les barrières des boîtes email déjouées, il faut être certain de ne pas être mis en spam par vos abonnés ! La première règle, c’est bien sûr de ne pas envoyer de newsletters à des personnes n’ayant pas consenti à s’abonner. Il faut aussi mettre le lien de désinscription en évidence. 

Enfin, nettoyez régulièrement votre base de contacts en désinscrivant vous-même des personnes n’ayant pas ouvert vos mails depuis des mois.

Côté rédaction : Soyez bref et concis

Pas de superflu ! Gardez en tête que vos clients et prospects sont bombardés d’emails. Il conviendra donc de dire un maximum en un minimum de mots. Et cela commence dès l’objet de votre newsletter qui devra être limité à 30-40 caractères, soit environ 7 à 8 mots.

Pensez à structurer votre contenu avec des textes accrocheurs et insérez des images et des vidéos. 

Incitez les à se rendre sur votre site via des Call-to-Action. Ils doivent être clairs et faciles à identifier. L’idéal est d’utiliser un bouton coloré avec une expression du type : 

  • Acheter maintenant
  • Obtenir une réduction de 25 %
  • S’inscrire
  • En savoir plus

💡 Vous préférez confier la création de votre newsletter à des experts en la matière ?

Pour une stratégie digitale qui convertit contacter les experts web de Linkeo ! Notre équipe de community management peut affiner votre stratégie de communication pour inclure des bulletins d’information qui renforcent votre marque, stimulent l’engagement et faites décoller votre entreprise au niveau supérieur